De 1939 à 1945

Un forum complet sur la Seconde Guerre Mondiale
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La tragédie de la division italienne ACQUI

Aller en bas 
AuteurMessage
Goumier06

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
localisation : Cannes
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: La tragédie de la division italienne ACQUI   Dim 29 Avr - 22:24

En Juin 1943 , la division italienne Acqui, forte de 11 500 hommes et 525 officiers occuppe la totalité de l'île de Céphalonie .

Cette unité de l'armée italienne , placée sous le commandement du Général Antonio Gandin , aligne trois régiments d'infanterie

( 17ème,18ème ,et 317ème RI) ainsi que le 33ème régiment d'artillerie .


Le 25 Juillet 1943 , Mussolini est arrêté , le 8 septembre le maréchal Badoglio signe avec les Alliés un armistice qui sort théoriquement l'Italie du conflit .

Hitler ne veut pas reconnaître que l'Italie est desormais un pays neutre, craignant que l'Italie se range aux côté des alliés envisage de désarmer les forces militaires italiennes au plus vite , en occuppant la péninsule menacée par un débarquement allié .

Avant l'armisitce du 8 septembre Hitler a déja fait rentrer en Italie 17 divisions allemandes dont 3 panzerdivisions .

Les troupes italiennes sont placées dans une situation tragique ; se faire désarmer par les anciens alliés allemands ou résister avec le risque de représailles massives .

Le commandement allemand annonce que les unités Italiennes désarmées seront démobilisées et les hommes pourrons retourner à la vie civile .

C'est un piège pour éviter une résistance générale de l'armée italienne .

Les premiers soldats desarmés sont faits prisonniers de guerre .

Début septembre le général Antonio Gandin et ses 13 000 soldats sont opposés à 2 000 soldats allemands issus de 3 bataillons de montage . Même si Gandin dispose pour le moment d'une supériorité numérique les Allemands sont mieux équipés et peuvent compter sur leurs troupes en Grèce continentale plus de 300 000 hommes avec un appui aérien de près de 400 avions .

La division Acqui se voit dans l'optique de se faire desarmer .Mais dès le 10 septembre des officiers italiens craignant le pire et refusant de se rendre prennent contact avec la resistance grecque locale .

Le 11 septembre la résistance répand de nombreux tracts annonçant l'internement de la garnison italienne de l'île de Leucade malgrès la remise des armes aux Allemands .

De nombreux soldats et officiers italiens commençent à fraterniser avec les partisants grecs de Céphalonie . Le 12, les Allemands désarment des Italiens à Luxuri , à l'ouest de l'île, et se saisissent des canons de deux batteries du 33ème régiment d'artillerie sur la presqu'île de Paliki .

Des soldats Italiens refusant de se faire désarmern sont abbatus par les Allemands . Gandin , furieux exige que le commandement Allemand face arrêter l'envoi des renforts allemands sur l'île . Divers officiers et soldats italiens choqués par l'attitude Allemande menaçent Gandin de mort s'il accepte les exigences Allemandes .

Le 13 septembre au matin, sur l'ordre du capitaine Appollionio , trois batteries du 33ème régiment d'artillerie suivies de deux batteries de la marine ouvrent le feu sur des navires allemands de transport de troupe se dirigeant vers le port d'Argostoli .

Un Navire Allemand est coulé, l'autre , fortement endommagé, on brandit un drapeau blanc . Une quinzaine de soldats allemands ont été tués ou blessés .

Des partisants grecs, guidés par le capitaine Apollonio , s'emparent du PC du génie Allemand de l'île et tuent un officier .

Malgrès ces incidents le commandement allemand entreprend encore de négocier . IL cherche en vérité à gagner du temps, afin de faire débarquer dans l'île un maximum de troupes .

Le colonel Bush de la Luftwalfe propose au général Gandin que la division Acqui se retire au plus vitedans la partie sud-est de l'île, avec toutes ses armes .

Or entre temps , le général Lanz, commandant le 22ème corps allemands de montagne , rejoint la Céphalonie pour exiger le désarmement immédiat des troupes italiennes . N'ayant pas d'autre solution Gandin accepte les propositions allemandes .

La remise des armes se fera le 14 septembre à midi . Alors qu'une issue semble aboutir , le commandement italien de l'Italie du Sud , placé sous les ordres du maréchal Badoglio , donne l'ordre aux garnisons italiennes de Céphalonie , Corfou et autres îles de s'opposer à la remise des armes .


Le 14 septembre Gandin annonce au commandement allemand que la division Acqui ne remettra pas les armes . La réponse allemande ne se fait pas attendre .

Dès le 15 des bombardiers Stukas bombardent les positions italiennes . La bataille de Céphalonie commence . Les Allemands disposent désormais dans l'île d'une dizaine de bataillons de montagne .

En fin de journée , deux bataillons italiens repoussent les Allemands sur Kardakata . La première phase de la bataille de Céphalonie se termine victorieusement pour les Italiens : deux bataillons allemands de montagne on été défaits , plusieurs débarquement de la Whermacht on été repoussés .

Les Allemands se réorganisent en faisant débarquer de nouvelles troupes à Mitika et Akrotiri .

Les Italiens perdent 2 Jours à regrouper leurs forces . ILs ne se remettent en mouvement que le 17 .

Le 18 après une résistance héroique le premier bataillion du 317 RI est anéanti près du pont Mimoniko par les attaques aériennes allemandes . Le bataillon italien fort de 600 hommes compte 400 tués ! Hitler a donné l'odre de ne faire aucun prisonniers.


Le 21 Septembre 3 bataillons italiens sont anéantis . Deux bataillons italiens rescapés doivent s'opposer à une dizaine de bataillons ennemis appuyés par les blindés et l'aviation .


Le 22 devant Argostoli le 3ème bataillon du 17 RI livre à deux bataillons allemands un ultime combat qui se termine par la mort de 200 de ses soldats .

Le dernier bataillon lutte jusqu'à l'épuisement total des munition dans Argostoli même .

La bataille de Céphalonie ne peut que prendre fin .

En une semaine de comabt l'héroique division Acqui compte 1646 soldats tués . Les Allemands déplorent 1 500 soldats tués, 19 avions abbatus et 17 navires coulés . La résistance italienne a été acharnée .

La capitulation des Italiens a pour épilogue un bain de sang qui se solde par le massacre
des prisonniers. A Saint-Théodore, tous les officiers y compris Gandon sont massacrés.

Se présentant face au peloton d'execution Gandin jette à ses pieds ses 2 décorations allemandes en lançant

:" Lâches, tirez et visez juste vive l'italie !"

Près de 30 000 prisonniers italiens sont entassés sur des pontons dans une zone minée et périssent victimes des explosions .

Les Allemands massacrent encore à la mitrailleuse 5000 prisonniers.

En ajoutant les 1646 soldats et officiers morts au combat et les prisonniers massacrés il a eu 9646 victimes dans la division Acqui .


Cette division a été quasiment anéantie . Les rescapés de cet enfer se sont réfugiés dans les montagnes et grossissent les rangs des partisants grecs . ILS participerons activement à la libération de l'île en septembre 1944 puis seront rapatriés en Italie en novembre de la même année .

La bataille de Céphalonie représente un des évènements militaire les plus tragiques de la Seconde Guerre mondiale .


PS : Desolé je n'ai pas pu trouver de photo sur ce tragique evenements je continue mes recherche je mettrais a jour mon article dès que j'en aurai trouvé !


Source : Histoires héroiques et extraordinaires de la seconde guerre mondiale . Livre écrit par Dominique Lormier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oradour44.skyblog.com
 
La tragédie de la division italienne ACQUI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VERDIER (1767-1839), général de division
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Les cours. Division B.
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De 1939 à 1945 :: La campagne d'Europe-
Sauter vers: