De 1939 à 1945

Un forum complet sur la Seconde Guerre Mondiale
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 joachim peiper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
math
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 43
localisation : moselle
Date d'inscription : 12/05/2006

MessageSujet: joachim peiper   Mar 22 Aoû - 10:21

Standartenfuhrer PEIPER Joachim

Né le 30/01/1915, fils d'un capitaine de l'armée (Waldemar PEIPER). Son père est un vétéran de la 1° G.M, durant laquelle il est sérieusement blessé et renvoyé dans ses foyers.
Joachim choisit de suivre les traces de son père, il fait alors partie des Jeunesses Hitlériennes avec le désir de rentrer dans la waffen SS naissante.
En février 1934, il fait sa demande d'incorporation dans la waffen SS et indique qu'il veut suivre les cours d'officier. En janvier 1935, il est pris et entre à la SS Junkerschule à Brunnswick, où l'on inculque aux futurs SS une solide formation militaire mais aussi politique...
En 1936, il est promu Untersbannfuhrer puis untersturmfuhrer Reichsfuhrer SS et est muté comme adjudant auprès d'Himmler, il collabore avec les différents Kommandeurs des camps de concentration. En 1938 il se marie et est muté à la L.A.H qu'il ne quittera plus jusqu'à la fin de la guerre.
En avril 1940 il est obersturmfuhrer et commande la 11° Kie du III./LSSAH il combat avec elle en France où il gagne sa croix de fer de 1° Kl. Il part ensuite en Russie et prends le commandement du III./2.SS Inf Rgt le 14/09/1942 comme hauptsturmfuhrer, il brille notamment dans la ville de Stary Oskol où il exécute l'évacuation de 1500 blessés de la 320° Inf Div qui étaient pris au piège et leur évite une mort certaine (Lui même et ses camarades ayant vu le sort réservé aux blessés et infirmiers restés à leurs côtés et ayant été capturés par les Russes...), il fait passer tous ces hommes sur le seul pont valide à cette endroit, qu'il prends et tiens durant l'évacuation complète. Cette acte sera récompensé par la Ritterkreuz délivrée le 09/03/1943.
Il retourne en Italie avec son unité et est cantonné dans le Piémont près de la ville de Cunéo. C'est la période de désarmement des forces Italiennes, et celà se passe plutôt mal suite à un accrochage par les armes avec des Italiens, Peiper intervient personnellement avec ces automoteurs sur le village de Boves qu'il fait bombarder afin de récupérer certains de ses hommes ayant été capturés. Durant ce bombardement 33 civils perdent la vie, ce violent incident est mis sur le dos des troupes Italiennes et des communistes.
La LSSAH repart en Russie et Peiper montre ses capacités au combat nocturne. Le 20/11/1943, il prends le commandement du I./SS Pz Rgt 1 comme sturmbannfuhrer, il gardera la tête de cette unité jusqu'à la fin.. Un Panzergruppe est formé qui prends son nom et combat durement contre les Russes pendant toute la fin de l'année, il reçoit à cette occasion les feuilles de chênes à sa RK le 27/01/1944.
La LSSAH participe à la bataille des Ardennes, à cette occasion Peiper prends le commandement d'un important Kampfgruppe fortement armé qui doit se frayer un chemin dans les défenses Américaines, mais faute d'essence et d'approvisionnement il s'arrête à La Gleize et abandonne tous ces véhicules et retraite à pied. Durant son avancée non loin de la commune de Malmédy se joue un nouveau drame dont les victimes sont des prisonniers Américains, qui sont abattus sans arme (les conditions de ce massacre n'ont jamais été clairement définies, les témoignages étant contradictoires...).
Le 11/01/1945 il reçoit les glaives à sa RK, il est alors Obersturmbannfuhrer puis il combat en Hongrie et est promu Standartenfuhrer. Il est fait prisonnier et interné à Nuremberg où on le découvre pour qu'il soit jugé pour crimes de guerre lors du massacre de Malmédy, il est alors jugé le 26/7/1946 et condamné à mort, mais le Lt colonel Everett Willis (avocat de la défense) démontre que les interrogatoires et l'instruction ont de graves manquements et sont entachés d'irrégularités, la peine de mort est commuée en prison, Peiper est libéré en 1956.


cets un peu l'histoire de ce cette officier allemand dans le film la bataille des ardennes la prise du depot de carburant etc.. mais ne pas se reféré au film qui est bourré d'erreur

allez a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batailledesardennes.actifforum.com/index.forum
Rock
Admin
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 26
localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: joachim peiper   Mar 22 Aoû - 14:12

merci math pour ce post pour le moins très interessant Wink

A si seulement il avit été dans la Werhmacht ça lui aurait évité de salir son nom avec des crimes de guerre Rolling Eyes

enfin un bon officier quand même Smile

_________________
"Etre et durer" 3°RPIMa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://39-45.forumpro.fr
Le boucher belge
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 168
localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: joachim peiper   Mar 22 Aoû - 20:28

Merci. Oui , mais la wehrmacht n'était pas toujours très "clean" , elle non plus. Plusieurs généraux de la wehrmacht on été condamnés à mort pour crimes de guerre etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rock
Admin
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 26
localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: joachim peiper   Mar 22 Aoû - 21:42

oui bien sure ,exemple de Jodl ,mais bon c'était toujours mieux que la SS Smile

_________________
"Etre et durer" 3°RPIMa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://39-45.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: joachim peiper   

Revenir en haut Aller en bas
 
joachim peiper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joachim Peiper
» Joachim Peiper
» Joachim Peiper
» Peiper littérature intéressante
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De 1939 à 1945 :: Les généraux et officiers-
Sauter vers: